FAUX, ce communiqué prétendant un recrutement volontaire pour combattre la Russie n’émane pas de l’ambassade de l’Ukraine en Côte d’Ivoire

FAUX, ce communiqué prétendant un recrutement volontaire pour combattre la Russie n’émane pas de l’ambassade de l’Ukraine en Côte d’Ivoire

L’ambassade d’Ukraine au Sénégal a fait un démenti sur son compte Facebook.  

Ce post sur X prétendant montrer un communiqué de recrutement volontaire pour combattre la Russie est FAUX.

L’ambassade d’Ukraine au Sénégal a fait un démenti sur son compte Facebook.  

Ce post sur X prétendant montrer un communiqué de recrutement volontaire pour combattre la Russie est FAUX.

Dans la publication du 28 mai 2024, un communiqué publié est mis sur le compte de l’Ambassade d’Ukraine en Côte d’Ivoire. Le message qui accompagne le communiqué indique ceci « CIV Ambassade de l’Ukraine Recrutement des Volontaires pour aller combattre la Russie🇷🇺 en Ukraine Tirailleurs ivoiriens🇨🇮 morts pour l’Ukraine. Je vais commencer à écrire mon œuvre. »

IvoireCheck a examiné le communiqué et l’a trouvé FAUX

Une recherche avec les mots clés ‘’recrutement volontaire pour combattre la Russie » a permis de retrouver cet article publié par le média ivoirien 7info.ci. On retrouve également d’autres articles articles de ce type ici et ici. Tous ces papiers mentionnent un ‘’démenti’’ fait par l’Ambassade d’Ukraine en Côte d’Ivoire.

En sillonnant le compte Facebook de la Chancellerie Ukrainienne au Sénégal, on constate qu’elle a posté un communiqué afin d’apporter plus de précisions. La note indique que « L’Ambassade de l’Ukraine en République de Côte d’Ivoire présente ses compliments au Ministère des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur de la République de Côte d’Ivoire et à l’honneur d’attirer son attention sur le fait que ces derniers jours, un faux message (soi-disant « avis de recrutement ») a été diffusé (…) L’Ambassade d’Ukraine en République de Côte d’Ivoire déclare officiellement qu’elle n’a rien à voir avec ce faux message et ce bourrage d’informations de nature manipulatrice et provocatrice », note le communiqué.

Les indices visuels dans le communiqué

  1. Le nom Denys Chernyshenko  

Selon l’Ambassade contactée par IvoireCheck, à ce jour, il n’y a pas de diplomate d’Ukraine à ce nom en Côte d’Ivoire. Seuls l’Ambassadeur et le conseiller sont accrédités auprès du ministère des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire.

  • L’adresse de l’Ambassade

Toujours selon la Chancellerie, l’adresse mentionnée sur le document est erronée. La bonne adresse de l’Ambassade de l’Ukraine en Côte d’Ivoire est Abidjan, Cocody Riviera Golf 1, rue D10.

3- La numérotation des numéros ivoiriens

Depuis le 31 janvier 2021, tous les numéros ivoiriens, fixes et mobiles, sont passées d’une combinaison de huit à dix chiffres.

  • Le Formulaire du communiqué

En se référant au communiqué publié sur le compte Facebook de l’Ambassade d’Ukraine au Sénégal, on se rend compte que la mise en page ainsi que la charte graphique ne sont pas identiques. Sur le faux communiqué, le logo de l’Ambassade se positionne au milieu alors que sur celui publié par l’institution, il est à l’extrême gauche.

Crise entre l’Ukraine et la Russie

L’Ukraine et la Russie sont en guerre depuis le début de l’année 2022. Le conflit a été lancé le 24 février 2022 par la Russie de Vladimir Poutine. En mars de la même année, une résolution des Nations unies a condamné l’invasion russe à une écrasante majorité, avec 141 pays. La Suède a annoncé, mercredi 29 mai, un nouveau plan militaire à l’Ukraine comprenant des avions radar et des véhicules blindés. Plusieurs personnes ont été tuées par des frappes russes dans différentes régions d’Ukraine. La Pologne estime que Kiev est libre d’utiliser à sa guise les armes reçues.

IvoireCheck a examiné X prétendant montrer un communiqué de recrutement volontaire pour combattre la Russie et l’a trouvé FAUX après quelques recherches.

Cette vérification des faits est rédigée par Tchapo Antoine Cedric Barnet , avec le soutien de Code for Africa, à travers son initiative de vérification des faits, PesaCheck et l’Alliance africaine de vérification des faits (AFCA)dans le cadre d’un projet de lutte contre la désinformation.

Posts Carousel

Latest Posts

Most Commented

Featured Videos